• "C'est quoi cette tenue??
    Je m'appelle pas
    Howard Wolowitz!"


    Romain Cochet, dit "Rocco" est l'un des collègues de travail de Silvère. C'est un gentil garçon, ingénieur informaticien, fan de mangas et de séries animées des années 80-90. Un geek, quoi.


    Jackson Jekyll en est un aussi, de geek. Quand j'en ai trouvé un qui avait encore ses lunettes d'origine, je n'ai pas mis longtemps à trouver une ressemblance assez forte avec Rocco (paumettes saillantes, arrête du nez large, menton bien délimité).


    Pour les fringues j'ai utilisé le pantalon d'un autre garçon MH, j'ai juste décousu l'ourlet pour redonner un peu de longueur (j'aime pas les chevilles apparentes!). J'ai pris les chaussures d'un autre, aussi. Il n'y a que la chemise que j'ai cousue de A à Z, en confectionnant un patron à partir d'une chemise de Clawd Wolf. Avec un tissus vintage à petit carreau qui semblait tout indiqué pour une chemise d'ingénieur informaticien.



    Le visage : J'ai dessiné ses yeux plus petits et plus ronds que ceux de Silvère, plus ouverts aussi. Ce qui lui donne un regard plus doux et une expression plus avenante.
    J'ai choisi de ne pas reboucher les trous de piercings qu'il a au sourcil gauche. J'ai décidé que je ne les voyais pas, une fois les lunettes sur son nez.



    Le crâne est bizarrement sculpté. Comparez vous-même : à gauche, Jackson Jeckill. Au centre, Porter Geiss, à qui il manque aussi un peu de volume à l'arrière du Crâne, mais c'est moins flagrant. A droite, Hunter Huntsman (qui m'a servi pour la première version de Silvère).


    Est-ce à cause des cheveux? Sur les poupées filles les cheveux sont généralement longs et le poids de cette longueur donne un tombé plus naturel. Chez les poupées garçons les cheveux implantés sont plus courts et ont tendance à rester en l'air, sans une bonne dose de gel coiffant. Alors pour compenser le bouffant des cheveux, le crâne serait diminué?.... Mais même quand il a ses cheveux bien aplati, on voit qu'il lui manque un bout de crâne, c'est pas terrible...
    J'ai utilisé de la laine d'alpaga, et bien que la fibre soit beaucoup plus fine que les cheveux synthétique, ET que j'ai collé mèche après mèche bien à plat, ça rebique aussi et on voit quand-même que l'arrière du crâne est aplati.
    Alors, pourquoi cette forme? Cette nuque épaisse? POURQUOI??? Les seuls qui ont un crâne de volume normal sont les garçons avec une coupe Mohawk (Clawd Wolf et Hunter, enfin pour ce que j'ai pu constater jusqu'à présent, les autres garçons que j'ai sous la main ont des cheveux moulés).




    J'ai tenté de maîtriser la coupe avec du gel coiffant, ce qui a collé les cheveux en paquets, j'ai nettoyé et opté pour de la laque, pour un rendu plus discret. Les cheveux rebiquent encore, mais moins (par contre l'odeur dégueu de laque à cheveux imprègne toute la tête...). La coupe est quasi identique à celle de la poupée d'origine, sauf que j'ai mis la raie au milieu (parce que j'ai perdu de vue ce détail de raie sur le côté pendant que je collais les mèches).





    Quelques pensées sur le résultat final : En voilà un à qui le corps maigrichon des mecs MH va très bien.
    Je n'ai jamais représenté Rocco en couleur. Du coup sa couleur de cheveux n'a jamais été très définie, mais pour cette poupée je voulais une teinte assez claire pour refléter la douceur du personnage. Celle naturelle de l'alpaga était idéale.
    Maintenant, j'ai plus qu'à lui fabriquer un petit ordinateur portable pour lui glisser sous le bras.



    votre commentaire
  •  
    "C'est sensé me ressembler??"


    Un autre personnage d'Ysckemia vient de se voir changé en figurine!
    Léah est la voisine mignonne (et peut-être un peu plus que ça) sur laquelle lorgne Silvère.
    Comme Léah et Aïna partage des traits communs (forme de visage et coiffure), je les ai créées à partir du même modèle de poupée EAH, Apple White.

    Et comme pour ma première version d'Aïna, je me suis servie des cheveux d'origine de la poupée, récoltés sur deux tête identiques, parce que la couleur était parfaite pour le personnage. Que les cheveux soient implantés ou collés il y a toujours de la perte, alors c'était pas mal d'en avoir deux fois plus (j'avais même une troisième Apple White à raser au cas où mais je n'en ai pas eu besoin).

    Il a fallut laver ces cheveux, épouvantablement gras à cause de la colle à l'intérieur de la tête, qui suinte par les trous d'implantations. Les ébouillanter, pour les raidir. Les encoller en mèches. Enrouler lesdites mèches sur des bigoudis (des tronçons de pailles en plastique). Passer le tout de nouveau dans l'eau bouillante et ensuite dans l'eau glacée, pour enfin obtenir les cascades de boucles dorées de Léah. Pour les mèches qui encadrent son visage j'ai utilisé une barre ronde en bois, plus large que les pailles qui m'ont servies de bigoudis pour l'arrière. C'est plus long à faire que les boucles avec de la laine acrylique, mais ça fonctionne.



    J'ai légèrement réduit la tête grâce à un bain de 30 minutes dans l'acétone pur. Ce qui durcit la tête et je trouve que ça offre vraiment une meilleure accroche pour les crayons de couleur. Je me suis appliqué pour obtenir l'expression innocente et douce de Léah. Je crois que c'est le visage le plus réussi que j'ai fait jusque là.





    Concernant les fringues rien d'extraordinaire, j'ai fait un t-shirt et un pantalon assorti en tissus africain, mais au dernier moment je l'ai changé pour une minijupe de Wydona Spider et les chaussures de Skelita Calavera. Si j'ai l'inspiration je lui ferai autre chose. J'ai une vague idée de robe fleurie.... Mais j'ai vraiment aucun sens de la mode... no



    Et maintenant à côté, Aïna fait vraiment pâle figure, dans tous les sens du terme. Je vais sans doute retoucher les yeux pour améliorer le contour et l'intensité du regard.

                                                           
                                                                   Léah : "C'est vrai que t'es pâlichonne, ma pauvre..."

                                                                    Aïna : "On a exactement le même teint, pétasse."

    votre commentaire
  • J'ai eu envie de faire un faune après avoir remis le nez dans mes dessins sexy postés sur Ysckemia.
    C'était l'occasion de tenter de  grosses transformations physiques. Je voulais qu'elle ait un air sauvage, sans vêtement ni aucun accessoire symbole de civilisation. Et je voulais utiliser ce qu'il me reste de fourrure d'agneau de Mongolie pour faire à la fois les cheveux et le poil aux pattes, pour un aspect plus uniforme.
    Je prends donc une Clawdeen (c'est la troisième que je transforme) et voici la liste des outrages que je lui ai fait subir :

    -oreilles coupées et recollées plus bas.
    -crâne rétréci (j'ai coupé une bande du crâne entre les deux trous laissés par la coupe des oreilles, puis j'ai recousu les bords avec du fil de fer)

    -pose de cornes (à l'endroit les trous sus-mentionnés, j'ai collé un petit morceau de bois à travers la tête, dans lequel j'ai enfoncé deux morceaux de fil de fer, sur lesquels j'ai ensuite modelé les cornes avec de la pâte époxy.

    -cuisses raccourci via un savant chauffage au décapeur thermique. une fois les cuisses chauffées à peu près au milieu, j'ai poussé des genoux vers l'aine, ce qui a fait rentrer la section ramollie de cuisse dans la partie restée froide. j'ai raboté un peu les bords, remis de la colle pour renforcer, et comblé le décalage avec de la pâte époxy.

    -les genoux ont été collés puis recouvert de pâte époxy.

    -tibias pliés au milieu de 90° environ vers l'avant. j'ai aussi enfoncé un clou dans le nouveau "talon" pour servir d'ancre pour la pâte époxy.

    -orteils et talons rabotés, un clou fer à cheval enfoncé dans chaque extrémité pour y ancrer des sabots fourchus modelés avec la pâte époxy.

    J'avais prévu à l'origine de lui donner une petite queue de chèvre, mais pour l'instant j'y ai renoncé.
    Faunette est "semi posable", comme Leaf ses jambes sont fixes, mais elle peut encore bouger les bras et la tête.
    Une fois le visage et les sabots repeints, vint la partie la plus longue et fastidieuse : le collage des poils.
    J'ai commencé par faire du flocage avec un mélange de laines noir et marron coupé très fin (mon coupon d'agneau de Mongolie est noir, et je ne voulais pas qu'elle ait les pattes entièrement noires. de toutes façons les chèvres peuvent avoir des variations de couleurs selon les parties du corps, donc c'est plausible). J'ai collé ce flocage sur les métatarses (la partie entre le talon et les sabots, quoi). J'ai rajouté un peu d'agneau de Mongolie autour des paturons.

    Pendant que ça séchait, je me suis occupé de la tête. L'agneau de Mongolie a une texture vraiment superbe, et c'est plutôt résistant pour un poil aussi fin. Il me restait seulement un petit coupon, tout juste de quoi faire cette poupée. J'ai coupé mèche après mèche pour couvrir le crâne, et c'était pas facile à poser à cause des cornes.... Surtout qu'elles sont assez grandes et très incurvées vers la tête par endroits. Les oreilles quant à elles sont perdues dans la masse hirsute de cheveux.




    (oui, elle a de grandes aréoles sur de touts petits seins, c'est possible!
    j'ai emprunté l'idée aux personnages féminins de Loisel)


    Le visage : j'ai essayé de lui faire vraiment des yeux de chèvre, fendus à l'horizontale, sans sclère visible. Ce qui lui donne, avec les sourcils quasi-absent, un regard indifférent comme celui des chèvres.
    Elle avait au menton de petites taches noires indélébiles. Au lieu de les camoufler, je les ai intégrées, en ajoutant quelques taches de rousseur (ou de crasse? ou des comédons?he) sur les joues et le front.

    Ensuite j'ai collé le poil sur les jambes et les cuisses. C'était un peu sportif là aussi, car le poil est long et part dans tous les sens. j'ai du recouper au fur et à mesure pour y voir clair et mettre en forme. Pour combler le bord entre les hanches et le tronc, j'ai remis du flocage, intégralement cette fois. Pour une transition plus douce j'ai aussi dessiné des poils plus disséminés au bas du dos. Je lui en ai même dessiné sous les bras! Ben oui, vous croyez quand-même pas qu'elle s'épile?? sarcastic


    Faunette est collée sur une tranche de bois brut, j'ai enfoncé des tiges de métal dans ses sabots pour offrir un meilleur ancrage sur le socle.
    Je l'aime bien. La mode c'est vraiment pas mon truc, je me sens plus à l'aise quand je fais ce genre de personnage qui s'habille avec ce qu'il trouve autour de lui. Ou qui ne s'habille pas du tout!



    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires